Redécouverte Fernande Breilh-Decruck, Partie 2

A l’automne 2011, j’étais chef d’orchestre et professeur de cor à la Washington State University, dans la ville de Pullman, état de Washington aux États-unis. L’université offrait une bourse de voyage à l’étranger pour les chercheurs. J’ai postulé en 2012 et ai reçu la bourse. Mais maintenant je devais demander à la famille de Decruck de permettre à un étranger d’entrer chez eux et de regarder les partitions, les photos et les documents de Fernande.

J’ai étudié le français pendant trois ans dans lycée, mais l’aide d’une native était bienvenue pour passer mon premier coup de téléphone vers la France. Par chance, mon amie et collègue de la Chelsea Symphonie, Julie Desbordes, proposa son aide. Julie est chef d’orchestre et aussi trompettiste originaire de Limoges. Elle est entrée en contact avec Hélène Decruck et lui a parlé de mon interêt pour la musique de sa grand-mère, tout en lui communiquant les dates de mon voyage. La famille Decruck fut très accueillante et Julie arrangea ses plans de voyage pour pouvoir me rencontrer à Fontainebleau.

Le premier jour de mon voyage, j’ai rencontré Julie et sa mère à notre hotel. Après le déjeuner, nous avons pris la route pour Moret-sur-Loing, à la rencontre d’Hélène. Hélène nous a alors annoncé que le dîner était prévu chez son oncle Alain à Montigny-sur-Loing. Le dîner était très bon! La cuisine française était simple, fraîche et délicieuse. Alain est un incroyable cuistot.

Le repas a duré plusieurs heures, ponctué de plats variés et de quelques bouteilles de vin. Il s’est trouvé qu’Alain parlait bien anglais. C’est un homme d’affaire qui a appris l’anglais lors de son séjour à Marblehead, dans l’état du Massachusetts alors qu’il était petit garcon - puis auprès des troupes Américaines qui patrouillaient à la fin de la guerre en France. Il a travaillé pour les troupes et les a aidées. J’avais hâte de parler de sa mère et de regarder les partitions, mais nous avons passé le premier soir à discuter. Le lendemain matin, le vrai travail commençait….